Cuisson


La recherche scientifique tord le cou a quelques préjugés.
Il y a un préjugé fortement répandu en France selon lequel il est absolument recommandé de ne pas faire cuire l'huile d'olive. Or il n'y a pas de croyance plus erronée que celle-ci.

De nombreux essais ont démontré, à cet égard, que si l'on ne dépasse pas 180° et que l'on évitait des chauffages prolongés, les transformations chimiques de l'huile d'olive étaient pratiquement nulles.

Elle apparaît donc comme l'huile la moins sensible à la chaleur puisque l'on déconseille de dépasser 160°C pour la plupart des autres huiles de graines.

Ainsi, alors que pour toute huile qui est chauffée pendant 90 minutes à 235°C, la teneur en acides gras libres augmente de 90%, celle de l'huile d'olive ne croît que de 8%.

Il a ainsi été démontré que la digestibilité de l'huile d'olive chauffée à 200° pendant 3 heures reste intacte.

Voilà pourquoi il faut préférer l'huile d'olive à toutes les autres huiles.

 

 

 

Moriggi & Frères